1

Le drone

2

Le capteur embarqué et sa stabilisation

3

Le retour vidéo

4

La radio commande

5

La station de contrôle

Le drone

La plateforme de vol se choisit en fonction de vos besoins en terme d’autonomie, redondance, tenue au vent, encombrement, scénario de vol et emport de charge.

  • Autonomie : savant compromis calculé par les fabricants entre emport, stabilité, et tenue au vent.
  • Redondance : une plateforme avec 6 rotors peut perdre un rotor et faire un atterrissage d’urgence alors qu’un 4 rotors ne peut que chuter ou encore un 8 rotors continuer son vol.
  • Tenue au vent : de façon générale un drone avec plus de rotors offre une meilleure stabilité dans le vent.
  • Encombrement : plus vous souhaitez de l’autonomie, de l’emport et de la redondance, moins la machine sera compacte.
  • Scénario de vol : la réglementation impose certaines contraintes en fonction de votre drone ou du lieu où vous souhaitez le faire évoluer, retrouver sur ce lien une explication détaillée des conditions de vol en France pour les professionnels.
  • Emport de charge : votre applicatif métier nécessite un capteur particulier, l’emport de charge est votre budget poids à faire voler en incluant son système de stabilisation.

Cette plateforme de vol contient différents éléments dont le plus important est le contrôleur de vol ou autopilote, c’est la carte mère, le cerveau. L’autopilote contient le code qui fait voler la machine, c’est l’OS au même titre que Windows sur un pc, la matière grise.

Infographie des différents éléments d’un drone.

Infographie des différents éléments d’un drone.

Le contrôleur de vol & le code

Tous les drones que nous proposons sont équipés du contrôleur de vol PIXHAWK, issu d’un développement open hardware.

Le code qui fonctionne sur les PIXHAWK que nous utilisons est le code APM Copter. Ce code est développé par la fondation Linux (APM Copter est en cours de changement de nom et s’appellera DroneCode).

Le développement est open source, il est financé et soutenu par de nombreuses entreprises mondialement reconnues qui ont des intérêts dans la revente de produits issus du développement de ce code.

Vous trouverez sur ce lien le wiki associé au projet, et sur ce lien le forum de la communauté.

Les sécurités incluses dans nos drones

Batterie faible

En cas de batterie faible, le drone rentre automatiquement et atterrit à son point de décollage.

Perte de la liaison RC

En cas de coupure de la liaison avec votre radio commande, le drone rentre automatiquement et atterrit à son point de décollage.

Perte de la liaison PC

En cas de coupure de la liaison avec votre station de contrôle, le drone rentre automatiquement et atterrit à son point de décollage.

Sortie d’un volume

Si le drone sort d’un volume que vous définissez, la barrière virtuelle, le drone rentre automatiquement et atterrit à son point de décollage.

Check liste interne

L’autopilote effectue une check liste interne avant le décollage, si une valeur n’est pas conforme, vous ne pourrez pas décoller.

Retour automatique

Vous pouvez à tout moment activer le retour automatique, le drone retourne et atterrit à son point de décollage de manière autonome.

Bouton de sécurité

Un bouton de sécurité permet d’activer et désactiver le drone.

Armement à distance

Le démarrage des hélices se fait à distance.

Sécurité GPS

En cas de perte du signal GPS le drone se met en sécurité.

Les fonctionnalités incluses dans nos drones

APM copter propose de nombreuses fonctionnalités : Follow Me, décollages et atterrissages automatiques, planification de missions personnalisées avec points de navigation GPS, vol stationnaire ultra précis, retour au point de départ autonome, mode guidé et beaucoup d’autres.

La charge embarquée

La charge embarqué comprend la nacelle ainsi que le capteur.

La nacelle :

Elle peut être fixe, a servo ou à moteur brushless, sur deux axes ou trois axes.

  • Fixe : Les supports fixes ont le grand intérêt d’être très légers, ils restent orientables mécaniquement au sol mais sont fixes en l’air. On les utilise essentiellement pour les applications de photogrammétrie ou d’imagerie hyper spectrale.
  • A servo : un peu plus lourde que les précédentes, elles autorisent l’orientation à distance du capteur. Elles sont utilisées essentiellement pour les applications photo et infrarouge. Elles sont lentes à compenser les mouvements du drone et sont difficilement exploitables pour des applications de vidéos. Un gros avantages de celles ci est de pouvoir inter-changer les capteurs sans avoir besoin de régler les paramètres de la nacelle.
  • A moteur brushless : les moteurs brushless sont des moteurs pas à pas à haut rendement, la stabilisation est  très rapide on les préfère pour les applications de vidéos.
  • 2 ou 3 axes : Le 3 ieme axe compense les coups de nez du drone, l’image et parfaitement cadrée, stabilisée lors du déplacement du drone.
Le capteur :

Selon votre applicatif vous aurez besoin d’une caméra, un appareil photo, une camera infrarouge, une caméra multispectrale ou encore un LIDAR.

Dans le choix du capteur, il faut garder en mémoire que son poids impactera sur l’autonomie de la machine.

La station de contrôle

La station de contrôle au sol permet de suivre les valeurs du drone pendant le vol mais aussi et surtout à programmer les missions automatiques.

Sur la vidéo ci dessous vous pouvez voir l’utilisation de mission planner dans le cadre de la réalisation d’une mission de photogrammétrie :

Logiciel

MAVLink Protocol 

Déstination

Compatible

QGroundControl

Oui

Débutants et avancés, Développeurs

Win, Mac, Linux

Mission Planner

Oui

Débutants et avancés, Développeurs

Win

APM Planner

 Oui

Débutants et avancés, Développeurs

Win, Linux, OS X

MavProxy

 Oui

Avancés, Developpeurs

Win, Linux, OS X, Android

Droidplanner

 Oui

Mobile/tablette Débutants et avancés, Développeurs

Android

AndroPilot

 Oui

Mobile/tablette Débutants et avancés, Développeurs

Android

UgCS

 Oui

Débutants et avancés, Développeurs

Win, Linux, OSX, Android (PV+ app)

Drone Deploy

Oui

Mobile/tablette Débutants et avancés, Développeurs

Web UI

Le retour vidéo

Affiché sur un écran au sol, il permet de visualiser en direct ce que voit l’appareil photo.

La radio commande

Elle permet le contrôle du drone en mode manuel, c’est aussi avec celle ci que l’on pourra piloter le capteur.