11 100,00 HT

Outil de maintient de position Waterlinked DVL pour drones sous-marins Pivot et Revolution

Disponible sur commande

UGS : outil-maintient-position-waterlinked Catégorie :

Description

Uniquement intégrable sur la gamme PIVOT et REVOLUTION.

Le Doppler Velocity Log (DVL) est un dispositif qui utilise des ondes acoustiques pour établir un rapport entre l’altitude et la vitesse du ROV par rapport au fond de la masse d’eau dans laquelle il est plongé. L’intégration d’un DVL sur un ROV donne un niveau de contrôle et de stabilité accru lors de l’utilisation. Les packs NAVIGATOR de DEEP TREKKER peuvent également utiliser le DVL pour le maintien de l’altitude, la profondeur et la position dans l’eau.
Le capteur DVL estime la vitesse par rapport au fond de la mer en envoyant des ondes acoustiques à partir des quatre transducteurs inclinés. Ces transducteurs sonar qui agissent dans quatre directions vers le fond marin et mesurent le changement de fréquence (hauteur) exploitent l’effet Doppler pour calculer la vitesse et la direction (vitesse) du ROV. Ce capteur mesure le temps de réponse de ces « pings » sonar et peut calculer l’altitude au-dessus du fond.
Les informations recueillies sont utilisées pour améliorer la qualité des données USBL et la tenue de profondeur autonome. L’utilisation la plus précieuse pour ces données est de fournir une prise de position autonome permettant au ROV de combattre les courants sans intervention du pilote et ouvrant la voie à un pilote automatique complet.
Monté sur la partie inférieure du ROV sans ajouter de poids significatif au ROV, le dispositif DVL Waterlinked (modèle A50) calcule l’altitude du ROV (profondeur par le bas) de 5cm à 40 mètres. Sa fréquence de traitement de 1 MHz permet le calcul de données en temps réel sur la vitesse estimée et le cap (précision +/- 0,1 cm/secondes) tout en bénéficiant d’une faible consommation électrique.
Combiné à la technologie BRIDGE, le DVL offre un positionnement et un maintien stationnaire beaucoup plus précis.
Avantages du DVL :
1 I Maintien de position pour garantir une altitude optimale pour le sonar d’imagerie (15 m au-dessus du champ d’investigation sur un angle de 15 degrés vers le bas)
2 I Stabilisation d’une position contre le courant ou lors de l’utilisation du bras pince ou de l’outil de mesure laser
3 I Conservation du cap en cours et maintien d’une altitude au-dessus du fond marin pour obtenir une image claire sans s’écraser dans le fond pour éviter de remuer les sédiments
4 I Mouvements micro plus précis Dans un rapport d’inspection, il est désormais possible grâce à cet d’estimer la taille des fosses, des fissures, des poissons et plus encore en fournissant une référence lorsque l’on regarde des objets.