Suite à l’article détaillé Guide GNSS RTK et PPK pour drones, qui traite des méthodes des gestion de positionnement de manière générale, dans cet article nous allons aborder spécifiquement quels sont les modèles exploitables avec le Phantom 4 RTK qui change la donne dans le domaine des drones techniques

Le Phantom 4 RTK avec abonnement réseau (Network RTK)

En fonctionnement RTK Réseau, le Phantom 4 RTK va communiquer avec des stations de références (qui sont réparties géographiquement sur toute la France). Ces stations de références GNSS vont indiquer au P4RTK en temps réel, quelles sont les corrections de position à appliquer sur le géotag des images. Par ce biais, le P4R va géotagger chacune des images acquises en mission automatique, avec une précision absolue de l’ordre de seulement quelques centimètres.

Ce mode de fonctionnement nécessite :

  • un abonnement à un réseau RTK (en France, Teria et Orphéon sont les deux fournisseurs les plus connus, contactez-nous pour connaître les prix)
  • une carte SIM avec accès internet (carte SIM classique avec un abonnement 4G ou alors carte SIM avec abonnement M2M : nous consulter)

Avantages et Inconvénients de la méthode de fonctionnement en Réseau du Phantom 4 RTK

  • Seulement le Phantom 4 RTK à mobiliser sur le terrain (pas d’accessoires supplémentaires nécessaires)
  • Géotagg précis en direct
  • Positionnement en absolu plutôt bon (>5cm)
  • Nécessite un abonnement payant (nous consulter)
  • Nécessite d’avoir une couverture réseau pour recevoir de la donnée sur le lieu de mission
  • Géotagg très précis mais encore perfectible (nous consulter pour en savoir plus)

Le Phantom 4 RTK avec sa station de base D-RTK2

En fonctionnement base + drone, le Phantom 4 RTK va communiquer avec sa stations de base D-RTK2. Cette station de base va être apporté par l’opérateur et positionnée sur le terrain au dessus d’un point connu, afin d’indiquer au P4RTK en temps réel, quelles sont les corrections de position relatives à appliquer sur le géotag des images par rapport à la position (connue) sur laquelle est placée la base D-RTK2. La station de base D-RTK2 étant positionnée à seulement quelques centaines de mètres du drone en vol, la précision des corrections apportées va être très bonne. Par ce biais, le P4R va géotagger chacune des images acquises en mission automatique, avec une précision absolue de l’ordre de seulement quelques centimètres également.

Ce mode de fonctionnement nécessite :

  • une station de base D-RTK2, achetée en combo avec le Phantom 4 RTK ou à part (nous consulter pour connaître les tarifs)

Avantages et Inconvénients de la méthode de fonctionnement Phantom 4 RTK + D-RTK2

  • Pas besoin d’abonnement réseau
  • La canne D-RTK2 peut servir à positionner des points de calage (à venir, nous consulter)
  • Positionnement relatif très bon (> 2cm)
  • Positionnement en absolu également très bon si le point de référence est connu
  • Nécessite l’acquisition de la station D-RTK2
  • Nécessite d’avoir un lien direct entre la station D-RTK2 et le drone
  • Nécessite d’avoir la position exacte d’un point connu si l’on veut faire du géo-référencement en absolu

Le Phantom 4 RTK et l’assemblage PPK

Le Phantom 4 RTK est également capable de fonctionner en PPK (Post Processed Kinematic), c’est à dire que son récepteur GNSS de précision va enregistrer les observations satellites brutes reçues lors du vol. De l’autre côté, une base (qui peut être une base déjà en votre possession d’une marque tierce comme Trimble, Leica ou autre) va elle aussi enregistrer des données d’observations locales (format Rinex). Au moment de l’acquisition, les images enregistrées dans le drone ne sont pas encore géotaggées de manière précise (à l’inverse des deux techniques précédemment citées).

A postériori de l’acquisition, nous allons donc assembler les données brutes enregistrées par le drone ainsi que celles enregistrées par la station de référence dans un logiciel PPK (non fourni) qui aura pour action de transformer les coordonnées de chaque image pour appliquer la correction de position.

Ce mode de fonctionnement nécessite :

  • une station de base tierce OU la récupération de données Rinex locales (gratuites en France, nous contacter pour plus d’informations)
  • une solution logicielle pour l’assemblage PPK

Avantages et Inconvénients de la méthode de fonctionnement Phantom 4 RTK + D-RTK2

  • Pas besoin d’abonnement à un réseau RTK
  • Pas besoin d’une communication directe entre le drone et la base
  • C’est la technique qui donnera les meilleurs résultats si l’on est capable d’en réunir toutes les conditions
  • Le géotagg se fait à postériori donc nécessite une étape supplémentaire après l’acquisition
  • A l’heure actuelle il n’existe pas de logiciel PPK gratuit pour effectuer l’ensemble de la chaine PPK (donc on se trouve obligé de se tourner vers des solutions payantes)